La terre est plate … l’éducation canine aussi <part 3>

14 février 2019 – Donc nous en sommes au point où c’est une question de valeurs ET que c’est difficile d’utiliser des arguments pour faire changer de point de vue donc de méthode ;

Si vous n’avez pas lu les articles précédents c’est par ici :
Partie 1 – Partie 2

Depuis plusieurs années, je défends l’idée dans mes stages que la différence entre les différentes méthodes d’éducation n’est pas un combat d’outils mais une compétition de valeurs.

Première question cruciale « alors comment faire ? »

Deuxième question encore plus vitale : « Pourquoi tant de débats alors ? » (Partie 4)

Impossible de faire changer les valeurs d’une personne à grand renfort d’ arguments qu’ils soient scientifiques ou non, en dehors d’une remise en question forte de cette personne.

Nous parlons toujours d’éducation canine, quoique ceci pourrait etre adapté à de nombreux comportements humains.

Que montre mon expérience ? Parce que en bientôt 10 de professionnel, J’ai beaucoup de gens passer à une éducation réellement positive en venant ici. Qu’est-ce qui les a fait changé ?

Première possibilité : Ils n’étaient pas au bon endroit !

Certes, je sais lu comme cela ça a l’air idiot mais en réalité vu la communication que ce soit des clubs canins, des professionnels traditionnels ou les tradis-bonbons ( je fais du traditionnel mais à la fin je file un morceau de saucisses), voire les j’ai pas de formation mais j’aime les chiens je m’installe et on va appliquer la technique de “On essaie et on verra bien ” .. Tout cela n’est pas clair pour le propriétaire qui veux d’abord et avant tout éduquer son chien .. Et à ce moment-là il ne se demande pas comment ( c’est le boulot du club ou du pro en la matière), et encore moins ce que la technique, la méthode va impliquer pour lui et/ou son chien.

Donc la question des valeurs n’est donc finalement pas en cause. Les valeurs de ces personnes tentent plus vers l’éducation positive et .. Pas de bol .. ils sont tombés au mauvais endroit parce que .. Questions a choix multiples :

  • C’était le plus proche de chez eux.
  • Tonton Robert y a éduqué son berger allemand.
  • La caissière du supermarché y est monitrice.
  • C’est le moins cher.
  • La fille à l’air sympa.

Deuxième possibilité : On a frôlé l’accident.

Une trop grosse pression sur le chien a impliqué un “dégoupillage » du chien et un accident et/ou une très grosse proximité avec l’accident !
La surenchère dans le contrôle, l’hyper-contrôle du chien, cela fonctionne un moment. Tant que le chien est capable d’encaisser et le maître d’oublier qu’il est là pour aider son chien à bien faire.

Dans ces cas-là les causes du changement étant claires, le changement est radical :

  • J’étais au milieu de terrain avec l’homme d’attaque qui me gueulait dessus et je me suis dit ” Qu’est-ce que je suis en train de faire ?”
  • Quand, après le cours, je suis arrivé sur le parking et qu’il a voulu bouffer le moniteur qui me ramenait mon sac, je me suis dit ….
  • J’ai vu mon chien me grogner dessus quand j’ai voulu le forcer à se coucher avec la laisse sous mon pied …
  • etc … etc ..

Voilà le moment où un humain a la certitude que la terre est plate et perd sa certitude en un instant ! A ce moment il ne se demande pas si la terre est ronde. Il est juste sûr d’une chose elle n’est pas plate !

J’en suis persuadé pourquoi ???

Une fois que cette “prise de conscience” a vu le jour … Il n’y aura plus de marche arrière … Les valeurs ont changé. Conclusion, le monde a donc changé et la terre ne sera plus jamais plate ! Il en va de même pour l’éducation canine.

En clair, il va suffire d’une vidéo, d’un article, une discussion en bas de la rue pour entendre parler d'”éducation positive” ou de “terre ronde” pour basculer de l’autre coté définitivement.

Conclusion #2 : inutile de boxer des arguments, inutile de contrer les arguments des uns ou des autres, cela ne sert rien tant que … et je dis souvent cela dans mes cours en ligne n’arrive pas le “facteur déclenchant”

Et moi dans tout cela ?

En 1999 est née notre première portée de berger australien. 9 chiots tous rouge merles ou rouges tricolores. C’était l’année des P … Il a fallu s’intéresser à l’éducation canine. Donc nous sommes allés en club … Disons-le nos australiens avaient tout pigé au rappel et à la marche en laisse avant nous !
Au bout de quelques mois nous ne voyions plus l’intérêt de mettre des coups de sonnettes pour un centimètre de dépassement du genou … ou de leur faire des pas bougé de 10 minutes (ni d’attendre une heure pour laisser nos chiens faire les abrutis sur les parcours d’agility …. ) … donc c’était un dimanche. Il était 18 heures .. Et je me suis demandé pourquoi je démontai des barres d’agility plutôt que de jouer à la balle avec mes chiens ….

c’était un dimanche. Il était 18 heures .. Et je me suis demandé pourquoi je démontai des barres d’agility plutôt que de jouer à la balle avec mes chiens ….

Une journée, une après-midi, une heure, Une seconde … et tout bascule … et la terre n’est plus plate ! … et à mes yeux elle ne le sera plus jamais !
Vraiment je vous souhaite de connaitre ce moment 🙂
Alors quelques mois plus tard, je découvris l’éducation canine positive ET le clicker … et je n’utilise plus que cela depuis cette époque

Bon en attendant n’ayez pas peur comme dirait le Boss

Everything gonna be ok

Tout va bien se passer

Bruce Springsteen – Waiting on a sunny day

La suite très vite !!

Merci de m’avoir lu,

Patrick Aufroy – Doggycoach

#doggyblob#flatearth#terreplate#education#canine

Sources : https://www.20aubac.fr/philo/dissertation-822-peut-on-combattre-croyance-par-raisonnement-r824.html

Vous avez aimez cet article du Doggyblog nouvelle version ? N’hésitez pas ! Partagez ! Partagez !

Les boutons sous l’article sont là pour cela … 🙂

Patrick Aufroy Doggycoach – 15 janvier 2019

A lire aussi :

FERMER
CLOSE